NATIONAL :21 octobre 2007
Les éoliennes
A 8h22, place à l'environnement dans "C'est notre planète". Virginie Garin, chef du service Qualité de la vie, aborde chaque semaine les grandes questions d'environnement. Ce sujet, au cœur de l'actualité, et qui devient pour chacun une préoccupation quotidienne, trouve dorénavant une place régulière sur l'antenne de RTL.

Certains trouvent ça moche et inutile. Pour d'autres : c'est l'énergie de l'avenir. La France va-t-elle se couvrir d'éoliennes ? Les débats sont chauds sur le sujet dans le cadre du Grenelle de l'environnement. Où en est-on?
Est-ce que ça va rester anecdotique l'éolien ou ça va vraiment compter dans notre production d'énergie ?

Ça va compter. Il va falloir s'habituer aux éoliennes dans nos paysages. Car la France est obligée. C'est une directive européenne. La France devra produire 20% de son électricité en 2010 à partir d'énergie renouvelable. Aujourd'hui c'est 13%. C'est essentiellement de l'hydroélectricité, les grands barrages. Il sera difficile d'en construire d'autres. Donc pour combler le retard, ce sera le solaire, la biomasse : de l'énergie produite avec des déchets et l'éolien.

Aujourd'hui, ça représente quoi l'éolien en France ?

1,2% de la consommation électrique. Il y a 1000 éoliennes installées en France. Qui auront produit en un an cette année l'équivalent de ce que produit un réacteur nucléaire. Et l'objectif est de faire 10 fois plus avant 2020. Donc il y a aura dix fois plus d'éoliennes. Il faut savoir qu'en Allemagne, premier pays au monde dans ce secteur, ils ont déjà 20 000 éoliennes, de quoi assurer 20% de la consommation d'électricité.

Un signe que ça n'est plus anecdotique, l'énergie éolienne est cotée en bourse et les plus grands groupes s'y intéressent.

Oui, tous les grands groupes de l'énergie s'y intéresse, Gaz de France, Poweo, Suez. Le premier producteur en France, c'est une filiale d'EDF. Il y a eu ces dernières semaines à la bourse, des batailles acharnées. Areva, qui pourtant est le numéro un mondial du nucléaire était prêt à verser un milliard d'euros pour mettre la main sur le premier constructeur allemand de turbines, il s'est fait souffler l'affaire par des indiens. L'énergie éolienne devient un secteur sérieux, seul Total a décidé de ne rien faire ; Il préfère laisser l'éolien aux autres et développer lui l'énergie solaire.

Et pourtant, installer une éolienne, c'est un peu le parcours du combattant.

D'abord, on ne peut en mettre n'importe où, mais uniquement dans des zones spécifiques, décidées et votées par les collectivités locales. Si vous mettez vos éoliennes dans ces zones, vous bénéficiez d'un prix spécial, EDF vous rachète votre électricité à un prix qui vous permet d'être rentable. Cette subvention, elle est financée par nous tous ? Sur notre facture EDF, c'est la contribution au service public de l'électricité. Si on multiplie par dix la production d'éolienne, ça coûtera 3 euros par foyer. Donc, on ne les mets par n'importe où. Ensuite, la procédure est très longue et complexe. Un producteur doit consulter 27 administrations différentes, des battements de France à l'aviation civile, la direction de l'environnement. Bref, on ne fait pas n'importe quoi, n'importe où.

Pourtant la contestation s'organise

Oui il y a eu une manifestation devant le ministère de l'écologie récemment. Orchestrée par des associations de défense des paysages et chasse pèche nature et tradition. Ils sont en colère car ils n'ont pas été invités aux débats sur le grenelle. Partout en France se créent des petites associations de riverains excédés par les parcs d'éoliennes.

Elles disent que c'est moche et que ça fait du bruit.

Les première d'il y a dix ans ? Oui, faisaient du bruit, un bruit mécanique. Aujourd'hui, il n'y a plus que le bruit de pales dans le vent. Elles sont installées en général à plus de 500 mètres des habitations. Le bruit correspond à celui d'une conversation chuchotée en décibels. Donc la technologie a permis d'améliorer le problème. Ensuite, autre argument, ça coupe les oiseaux en morceaux. Les fameuses zones autorisées ne sont pas dans des couloirs migrateurs. Et puis c'est moche. A vous de dire si une centrale nucléaire ou à charbon, ça vous parait joli.






Cliquez sur le triangle pour écouter l'émision

http://www.rtl.fr/info/chroniques/chroniquesint.asp?dicid=571344&rubid=502439





Accueil | A la Une | Vidéo | Régions de France | Dossiers | Plan du site | Forum | Nous Ecrire

Ce site a été crée par Jean-Louis Butré.Ce site est protégé par Copyright©. Contacter le webmaster.